Nouveautés

Jakub Józef Orliński, le contre-ténor breakdancer (et réciproquement)
24th March 2020

Il a moins de trente ans, un très joli physique et un talent de breakdancer ; cela en ferait presque oublier sa voix au timbre chaud qui lui permet de jouer désormais dans la cour des grands interprètes de la musique baroque. Lumières sur Jakub Józef Orliński.

Ex-étudiant de l’Université Chopin de Varsovie, Jakub Józef Orliński se perfectionne à la Juilliard School New York avant d’affoler les foules mélomanes aixoises dans Cavalli à l’été 2017. Ajoutons à cela le label Warner qui lui offre de graver un premier récital (Anima sacra). Ce jeune homme bien dans son époque cultive avec sérieux et brio le répertoire de la musique ancienne.

Il aura suffi d’une vidéo – et, accessoirement, d’années de travail vocal et physique – pour qu’il devienne l’une des plus grandes stars de l’art lyrique : en 2017, invité à l’occasion d’un Facebook live de France Musique au Festival d’Aix-en-Provence, il interprète dans une tenue estivale très décontractée l’air Vedro con mio diletto, extrait de l’opéra Il Giustino de Vivaldi. Cette prestation filmée va très rapidement devenir virale et faire le tour du monde, propulsant Jakub Józef Orliński sur le devant de la scène internationale. La fameuse vidéo compte aujourd’hui plus de 5 millions de vues !

Trois ans plus tard, le jeune contre-ténor polonais est considéré comme l’un des plus grands contre-ténors de sa génération. Mais à côté de sa carrière lyrique, Jakub Józef Orliński a une seconde passion : la danse, et tout particulièrement le breakdance.

Si certains pensent que la pratique de cette danse, très physique et parfois risquée pour le corps, ne peut être combinée à la vie et à la carrière d’un chanteur lyrique, Jakub Józef Orliński pense au contraire que cette pratique lui permet de préparer et entretenir son corps, qui est mis aussi à rude épreuve lorsqu’il chante :

« J’ai découvert le breakdance en même temps que ma passion pour le baroque, explique le jeune chanteur. Les mouvements sont en fait une très bonne préparation physique et mentale pour chanter de l’opéra. Le breakdance m’a permis de comprendre le fonctionnement de mon corps. Cela m’a appris la discipline et m’a aidé à trouver l’équilibre. Il faut juste savoir quels muscles détendre lors d’un échauffement avant de chanter. »

Son rêve ? Cumuler ses deux passions : « J’aimerais interpréter un opéra hip-hop, un Hip-Hopera ! Je suis d’ailleurs en train de travailler avec des compositeurs contemporains qui peuvent combiner ces deux mondes. Mais de toute façon, je vais continuer à danser et garder cette communication directe avec mon public. Je veux que plus de jeunes découvrent la musique baroque. C’est excitant quand les gens me disent qu’ils vont à un concert parce qu’ils m’ont trouvé sur Instagram ou ont vu un clip de moi en train de danser sur YouTube ! »

;