• Vous êtes ici
  • > Accueil
  • > News
  • > La poésie du mouvement

La poésie du mouvement

20 Mai 2019
La poésie du mouvement
Avec lui, le temps semble s’arrêter, il capture l’instant, saisit le mouvement, imagine des portraits de danseurs qui sortent des sentiers battus. Son livre, « La Poésie du mouvement », préfacé par Philippe Noisette, est une première monographie, en édition limitée. 

Entretien avec Julien Benhamou 

« Je ne suis pas danseur, je ne l’ai pas été et je ne le serai jamais, même s’il ne faut jamais dire jamais ! » C’est avec beaucoup d’humour que Julien Benhamou parle de lui et de son travail de photographe de danse. Photographe certes, mais danseur non ! C’est pourtant lorsqu’il assistait à l’un de ses premiers spectacles de danse, il y a une quinzaine d’années, qu’il a eu la révélation. Déjà photographe portraitiste, il a été séduit par le charisme des danseurs sur scène et les images très fortes qu’ils dégageaient. 

Son premier projet de photos de danse, c’est à l’Opéra de Paris qu’il le décroche. « J'ai tout simplement contacté Brigitte Lefèvre, la directrice de la danse à l’époque qui m’a donné son accord pour réaliser une série de portraits de danseurs, sans mouvements, mais sortant de scène. Une façon de donner un autre regard sur la danse. » Le projet a plu, au point que la série de portraits a fait l’objet d’une exposition dans les jardins du Palais Royal,  à l’initiative du  Ministère de la Culture. La carrière de Julien Benhamou a commencé « simplement », mais rapidement ! 

Si photographier la danse n’est pas chose facile, Julien Benhamou nous confie que cela a été finalement assez naturel pour lui, tout en soulignant qu’il a potassé de nombreux livres de technique de danse.  « Il faut attendre la fin du mouvement, l'apogée du saut. Je m’aide de la musique également. Je travaille avec flash, je n’ai donc qu’une chance et me dois de saisir le danseur au moment juste. » 

Lorsqu’il évoque ses liens d’amitié avec certains des danseurs qu’il photographie, c’est tout naturellement qu’il nous dit : « Je cherchais des modèles et ces modèles sont devenus mes amis ! » A tel point que des séances photos s’improvisent parfois avec des danseurs de l'Opéra, tels que François Alu ou Mickaël Lafon ! « Au lieu d’aller boire un verre, nous improvisons souvent une séance photo. Je garde toujours à l’esprit l’idée de réaliser des portraits en mouvement, qui sortent des sentiers battus de la danse, avec des poses qui n’ont rien d’académique. »

Et c’est certainement cela aussi qui fait la magie du livre « La Poésie du mouvement ». Entre poésie, sensualité, force, grâce, puissance et érotisme, le spectacle est vivant. Julien capture la poésie des courbes et des lignes et nous offre une représentation de l’esthétisme. Le temps est suspendu, tout comme ses danseurs-modèles qui, sous des allures de Dieux Grecs, ne retomberont jamais plus du saut qu’ils viennent d’exécuter. 
 
Pour en savoir pluswww.julienbenhamou.com ou instagram: benhamoujulien1