• Vous êtes ici
  • > Accueil
  • > News
  • > Une reconversion réussie !

Une reconversion réussie !

19 Octobre 2018
Une reconversion réussie !
Au terme d’une carrière de danseur très riche et épanouissante Christophe Roméro a eu envie de partager sa passion et de la transmettre à des plus jeunes en ouvrant sa propre école de danse. C’était une évidence pour lui, presqu’un rêve d’enfant.

Entretien avec Christophe Roméro, directeur de l’Ecole Art Danse

« Quand j’étais petit, je ne savais pas que l’on pouvait faire de danseur un vrai métier ! » Et pourtant, la carrière de Christophe Roméro fut celle d’un grand danseur. Formé en partie au CNSM de Lyon, il a commencé sa carrière à l’Opéra de Normandie à Rouen, pour ensuite rejoindre Thierry Malandain, lorsqu’il a créé sa compagnie "Temps présent", avant de le suivre à Biarritz lorsqu’il a pris la direction du CCN. « Les tapis de danse Harlequin, je les connais depuis toujours. Chez Malandain, nous tournions dans le monde entier avec nos tapis. Lorsque j’ai créé mon école de danse, c’était une évidence pour moi et mon associée d’équiper les salles d’un plancher et d’un tapis de danse professionnels. » 

Son école, il l’a conçue non pas comme un centre de formation, mais comme « une école pour tous », avec une pédagogie sérieuse et des liens étroits tissés avec les différentes institutions de la région, notamment le Ballet national de La Criée à Marseille. A plus petite échelle, mais toujours dans le souci de la transmission de la danse en milieu scolaire, il est en train de monter un projet avec une classe de CE1 autour du Boléro… 

S’il n’avait qu’un conseil à donner aux futurs danseurs, ce serait « de ne pas perdre le plaisir de l’expression du corps qui est un véritable moyen d’expression. Il faut  garder le corps « bavard »… Mais pour réussir dans ce milieu, il faut également  faire les bonnes rencontres, car la danse est faite de rencontres, d’opportunités et de moments à saisir. » 

Christophe est heureux de cette nouvelle vie qu’il s’est créée. Lui qui ne voit autour de lui que des danseurs à la reconversion réussie. L’un est devenu sophrologue, l’autre orthophoniste, certains ont repris des études. Christophe est un homme de défis. Il a relevé le défi de créer un nouvel espace en 2 mois. Ce fut un peu fou, selon lui, mais il se déclare ravi du résultat. « Nous avons un outil de travail formidable. Mon associée Natacha Franck et moi donnons chacun 20 heures de cours par semaine. Quel plaisir d’évoluer sur le plancher de danse Harlequin Flexity, recouvert du tapis de danse Harlequin Cascade. C’est juste fabuleux, que ce soit pieds nus pour le contemporain ou sur pointes. Nous sommes enchantés du résultat. »