• Vous êtes ici
  • > Accueil
  • > News
  • > Une chapelle où il fait bon danser !

Une chapelle où il fait bon danser !

29 Janvier 2019
Une chapelle où il fait bon danser !
Le Centre chorégraphique national de Nantes (CCNN) est installé dans un ancien couvent et sa Chapelle, rue Noire à Nantes. Maintes fois expulsés et réinstallés au gré de l’histoire, les Capucins, ordre dérivé des Franciscains, quittent définitivement la rue Noire en 1984. 

Alors revendu à la Ville de Nantes, le couvent devient centre médico-psychologique, puis centre d’exposition pour finalement accueillir le CCNN en 1992, qui compte un studio de répétition baptisé Jacques Garnier, des bureaux administratifs et une chapelle, reconvertie en espace scénique et de répétition. 

Dirigé par Claude Brumachon et Benjamin Lamarche au poste de co-directeur pendant 23 ans, les deux danseurs et chorégraphes ont permis l’implantation de la danse contemporaine dans le paysage nantais. Depuis le 1er janvier 2016, c’est la danseuse et chorégraphe Ambra Senatore qui a repris la direction du CCNN, avec une volonté affirmée d’encourager l’échange et la découverte artistique, notamment à travers l’accueil en résidence de 6 à 8 compagnies par an, dont au moins deux régionales.  

Des danseurs qui pourront désormais évoluer dans les meilleures conditions puisqu'un plancher de danse Harlequin Activity bois (finition chêne) vient d'être installé en un temps record de 2 semaines ! 415 m2 équipent désormais le studio 1, 3 ainsi que la chapelle et ses alcôves qui, grâce aux tribunes rétractables, peut accueillir jusqu’à 171 spectateurs. 

Un bel exemple de reconversion et de réhabilitation pour ce bâtiment historique créé entre 1873 et 1875 par les architectes Constant et Luis Prudent Douillard, directement inspiré de l’art roman italien.