• Vous êtes ici
  • > Accueil
  • > News
  • > Le grand rendez-vous international de la danse se prépare à Lausanne !

Le grand rendez-vous international de la danse se prépare à Lausanne !

20 Décembre 2018
Le grand rendez-vous international de la danse se prépare à Lausanne !
Chaque année, au lendemain des fêtes de fin d’année, la danse se donne rendez-vous à Lausanne (Suisse) pour célébrer le Concours international du Prix de Lausanne qui, cette année, fêtera sa 47e édition, du 3 au 10 février 2019.  

Chaque année également, il y a le rituel de la sélection des candidats par vidéo par un jury composé de 9 professionnels du monde de la danse. Ils ont visionné les vidéos des 363 jeunes danseurs (273 filles et 90 garçons), de 40 nationalités différentes, qui ont tenté leur chance cette année. Au total, 71 candidats ont été sélectionnés à la suite de cette épreuve vidéo et 9 candidats avaient été présélectionnés les mois précédents. Ils sont ainsi 80 danseurs (44 filles et 36 garçons) à avoir été sélectionnés pour participer au Prix de Lausanne 2019. 

Un jury international pour évaluer les 80 candidats sélectionnés 

Et pour évaluer les heureux élus, c’est un jury présidé par Carlos Acosta, lauréat du Prix de Lausanne 1990, ancien premier danseur invité du Royal Ballet de Londres et actuel directeur artistique de la « Carlos Acosta International Dance Foundation » qui se réunira à Lausanne pendant près d’une semaine pour évaluer le plus justement possible les 80 candidats. Il sera entouré d’Ivan Gil-Ortega, finaliste du Prix de Lausanne 1994, ancien premier danseur du Stuttgart Ballet et ancien premier danseur du Dutch National Ballet ; ainsi que de Julio Boca, ancien premier danseur de l’American Ballet Theatre.  

Parmi les membres du jury, figurent également Gillian Murphy, lauréat du Prix de Lausanne 1995 et première danseuse de l’American Ballet Theatre, Madeleine Onne, directrice artistique du Finish National Ballet et ancienne première danseuse du Royal Swedish Ballet, ainsi que Garry Trinder, directeur de la New Zeeland School of Dance, Eric Vu-An, directeur artistique du Ballet Nice-Méditerranée, Samuel Wuersten, directeur du Holland Dance Festival,  Miyako Yoshida, lauréate du Prix de Lausanne 1983, consultante artistique du National Ballet of Japan, ancienne première danseuse du Royal Ballet de Londres.  

Harlequin Floors soutient la deuxième édition du projet chorégraphique du Prix de Lausanne

Parmi les valeurs défendues par Harlequin Floors, figure le soutien aux jeunes talents. C’est donc tout naturellement que Harlequin, partenaire du Prix de Lausanne depuis l’année 2009, a décidé de soutenir  le Projet chorégraphique du Prix de Lausanne dès son lancement en 2018. 

Initié par l’ancienne  directrice artistique du concours, Shelly Power, cette collaboration unique réunit les élèves de certaines des écoles de danse les plus réputés au monde, parmi les partenaires du Prix de Lausanne, comme l’Académie Princesse Grace (Monaco), la Dutch Natinoal Ballet Academy, ou l’école du Ballet de Hambourg John Neumeier. 

Les jeunes danseurs s’exerceront à l’apprentissage d’une nouvelle pièce chorégraphique  sur un plancher de danse Harlequin Liberty, recouvert du tapis de danse Harlequin Studio, ce qui leur permettra d’évoluer dans les meilleures conditions, sans risques de blessures ! Il est en effet primordial pour les organisateurs du Prix de Lausanne de veiller à sensibiliser les candidats et les futurs danseurs à l’importance des conditions d’exercice de la profession qui passent par l’alimentation, l’hygiène de vie, mais également le sol qui se doit d’être adapté à la pratique de la danse, afin de limiter au maximum le risque de lésions. 

Didy Veldman emmènera 25 jeunes futurs danseurs dans une aventure artistique passionnante 

C’est Didy Veldman qui pilotera cette année le projet chorégraphique du Prix de Lausanne. Elle succède à Goyo Montero qui, l'année dernière, avait créé la pièce "Pulse".  L’artiste néerlandaise a débuté sa carrière de chorégraphe en 1987.  Avant cela, elle a dansé avec le Scapino Ballet, le Ballet du Grand Théâtre de Genève, la Rambert Dance Company et a formé la Alias Company avec Guilherme Botelho en 1992. Elle a créé des pièces chorégraphiques pour les quatre compagnies, mais aussi de manière indépendante. Elle dit du projet chorégraphique du Prix de Lausanne:  

« En tant que chorégraphe, c’est un immense défi pour moi de développer en 9 jours un concept clair tout en inspirant 25 étudiants internationaux à créer une oeuvre unique pour le Prix de Lausanne. Dans notre monde si divisé, il est merveilleux de pouvoir rassembler des étudiants de différentes écoles partenaires afin qu’ils travaillent ensemble sur une nouvelle création. Je suis très enthousiaste à l’idée de faire partie du Prix une nouvelle fois et je me réjouis de cette expérience. »

Nul  doute que le succès sera au rendez-vous de cette 47e édition du Prix de Lausanne dont Kathryn Bradney, directrice artistique et exécutive du Prix de Lausanne, « salue le très haut niveau et le talent des 80 candidats qui ont été choisis pour le prochain Prix de Lausanne, en février 2019. ». 

Et Chantal Lagniau, General Manager de Harlequin Europe, de conclure : « Nous sommes ravis de retrouver la « grande famille du Prix de Lausanne » en ce  début de l’année 2019 et de soutenir ce très beau rendez-vous de la danse, dont les lauréats sont souvent promis à une très belle carrière. »